Suite et fin de l’histoire Sashimi

Suite et fin de l’histoire Sashimi

 

 
Est-ce que vous vous souvenez de mes aventures multiples avec Sashimi dans mes différents articles, ici et par là ? Et bah … Je vous aviez fait la promesse que je ne serais plus le dindon de la farce et bah … c’est loupé !

Petit flashback pour tout remettre en place sur ma soirée d’hier.
J’étais avec une amie chez moi. Nous nous consacrions une soirée bitching devant les folles aventures de la série Gossip Girl tout en se gavant comme des oies avant un réveillon de Noël en sucreries.
Quand soudain, sans m’y attendre je reçois un texto’ … Un message de Sashimi. Il était dans les environs de 20 heures 10 quand il m’annonce qu’il arrive à 21 heures 40 et que si j’étais disponible nous pourrions se voir.
Ma première erreur dans les minutes qui suivirent c’était déjà de répondre à son message et la deuxième (aussitôt) c’était d’accepter sa proposition. Pigeon vous avez dit ? Pour sûr. Pourtant, je m’étais promis de ne plus être le pigeon de ce jeu. Je suis faible.

Mon amie, avant de filer en coup de vent me donna quelques conseils … (elle devrait se spécialiser dans le domaine du coaching amoureux celle-ci tiens), dont celui de profiter de sa présence à fond … Moi comme étant un bon élève assidu, je l’ai écouté.
22 heures 20, monsieur arrive. Avec beaucoup de retard, car monsieur était allé se chercher un repas au MacDonald’s avant de débarquer chez moi. Etant une personne ponctuelle et détestant les gens qui arrivent en retard, la soirée s’annonçait bien, d’autant plus qu’il ne m’avait même pas ramené de McFlurry, deuxième grosse erreur de sa part. 2-2 partout.

Tout ça pour dire que nous avons passés la nuit ensemble et qu’au petit matin il est re-partis ni vu, ni connu. Une dernière nuit, car il part dans quelques semaines très très très très loin. Il déménage. Ainsi va la vie. Ça s’en va et ça revient, c’est fait de tout petits riens, ça se chante et ça se danse, et ça revient, ça se retient, comme une chanson populaire, l’amour c’est comme un refrain, ça vous glisse entre les mains …

Au moins ainsi étant donné qu’il s’envole pour d’autres cieux très lointains, je suis sûr de ne plus faire la danse des canards. Ainsi s’achève pour de bon le roman « Sashimi ».

 

Si vous êtes encore vivants après ce monologue, apprécié donc la suite de mon shooting avec cette tenue très automnale. Dans les tons crème, marron et bleue marine.

 

 

Trench-coat : H&M
Marinière : Jules
Veste Shore Leave : Urban Outfitters
Jean Dr Denim : Asos
Boots Jack & Jones : Asos

 

Share

  • Tweeter

    00 commentaire

    Article posté par Florian rangé dans Mes petits looks, coco le 11 décembre 2012