5 façons dont la presse locale et nationale peut influencer votre marque

Les relations publiques sont une bête en constante évolution.

Les communications numériques et les médias sociaux changeant la donne presque aussi vite qu’ils peuvent être mis en œuvre, les professionnels des RP ont dû apprendre de nouvelles stratégies et techniques pour faire passer les messages de leurs clients. Plus de renseignements sur ce domaine sur URL. Malheureusement, cela signifie que certaines tactiques traditionnelles de relations publiques ne sont plus efficaces.

A lire également : L'importance des RH dans les organisations : Ce qu'ils font, pourquoi ils sont importants et comment ils travaillent

Les rencontres, les interviews radiophoniques et la rédaction de communiqués de presse ne sont plus aussi utiles qu’avant, surtout si vous voulez que votre marque se distingue des autres. En fait, des études montrent que les services de relations publiques se réduisent en raison de ces effets négatifs.

La demande de services de relations publiques diminue car les marques trouvent d’autres moyens d’accéder à l’information (par exemple en engageant leurs propres journalistes). Plus de renseignements sur ce domaine sur Découvrir plus.

Lire également : Les États-Unis veulent utiliser des ballons pour bloquer les communications ennemies

Les communiqués de presse sont périmés

Les communiqués de presse existent depuis 1917, et les professionnels des relations publiques les utilisent encore aujourd’hui.

Les communiqués de presse sont censés contribuer à susciter l’intérêt pour votre marque, mais ils sont souvent considérés comme une forme dépassée de relations publiques. Par exemple, une enquête en ligne a révélé que les agences de RP ont pris du retard dans la production de contenu (comme les communiqués de presse) car elles consacrent trop de temps aux médias sociaux et aux campagnes de RP numériques. Seules 19 % des agences de RP disposent d’une ressource dédiée aux communiqués de presse.

Ces chiffres montrent que les agences de RP ne donnent pas la priorité à une stratégie de RP à l’ancienne, comme les communiqués de presse. Elles se concentrent sur d’autres moyens de promouvoir une marque, comme les médias sociaux et la vidéo.

Les interviews radio ne génèrent pas de trafic

Les interviews radiophoniques étaient autrefois un élément essentiel des relations publiques.

De nombreux experts en relations publiques consultés par Forbes recommandent de réaliser des interviews radio pour promouvoir une marque. Cependant, de nombreuses marques abandonnent les interviews radio en raison du manque d’engagement.

Les interviews radio ne sont plus aussi efficaces qu’avant en raison du manque d’interactivité : les auditeurs n’ont pas la possibilité de s’engager avec la marque. Il y a également trop d’émissions de radio, ce qui complique la tâche des professionnels des RP pour faire passer leurs clients à l’antenne.

La plupart des émissions de radio ont une audience limitée, ce qui rend difficile l’attraction d’une nouvelle clientèle.

En outre, les émissions de radio ont une durée de vie courte : elles sont généralement enregistrées et diffusées en direct. Cela signifie que toute information partagée pendant une émission risque d’être oubliée dès le lendemain.

La publicité est trop exclusive

De nombreux clients ont abandonné la publicité parce qu’elle est trop exclusive. La publicité traditionnelle (comme les publicités télévisées, les spots radio et les annonces dans les magazines) est généralement trop chère pour les petites entreprises ou les entreprises locales. La publicité ne vaut souvent pas l’investissement, d’autant plus que de nombreuses publicités télévisées ne génèrent pas de ventes significatives. Les publicités traditionnelles sont souvent considérées comme un gaspillage d’argent car elles sont exclusives. Il est difficile de cibler une publicité télévisée sur un groupe spécifique de personnes. Elle est souvent diffusée à tous les habitants d’une région. Il est donc difficile d’atteindre des objectifs spécifiques pour une entreprise. En outre, la publicité traditionnelle est désapprouvée en raison de son impact négatif sur la société. De nombreuses personnes pensent que la publicité traditionnelle est trop exclusive, manipulatrice et nuisible pour les enfants. Les annonceurs doivent faire attention à la façon dont ils présentent leurs produits, car la Federal Trade Commission (FTC) a des directives strictes sur ce que les entreprises peuvent ou ne peuvent pas annoncer.

La réputation de la marque est difficile à mesurer

De nombreuses marques s’éloignent de la construction d’une réputation positive parce qu’elle est difficile à mesurer. Une réputation positive est importante pour toute marque car elle permet aux clients de se sentir en sécurité et en confiance lors de leurs achats. Construire une réputation prend du temps, et de nombreux clients ne ressentiront jamais l’impact de vos efforts de relations publiques. C’est pourquoi les marques s’éloignent de la construction d’une réputation positive pour se concentrer sur la recherche de l’attention. Par exemple, de nombreuses sociétés de relations publiques ne se concentrent plus sur la construction d’une réputation positive mais sur l’obtention d’un maximum d’attention dans le plus court laps de temps possible. Cela signifie que les professionnels des relations publiques essaient de générer autant d’attention que possible, même si elle n’est pas positive.

Résumé

Les marques s’éloignent des stratégies de RP traditionnelles telles que les communiqués de presse, les interviews à la radio et la publicité, car elles sont inefficaces dans la société actuelle. Au lieu de cela, les marques investissent dans des stratégies de RP plus modernes, interactives et plus susceptibles d’attirer l’attention. Que vous lanciez un nouveau produit, organisiez un événement ou essayiez d’améliorer la réputation de votre marque, vous devrez vous adresser aux journalistes et aux influenceurs. Dans cet article, nous avons abordé les bases des relations publiques, notamment la différence avec le marketing, la façon d’obtenir la presse et la façon de mesurer les efforts de relations publiques.